Recette

Recette :

 

Il existe plusieurs recettes différentes pour préparer le kéfir de fruits.

Mettre dans un bocal de 1,5 litre à conserve ou autre verre à grande ouverture non couvert :

2 à 6 c. à soupe de grains de kéfir après les avoir rincés dans une passoire plastique sous l’eau.

Compléter avec de l’eau (minérale de préférence par précaution pour garder les grains plus longtemps, en effet, l'eau du robinet contenant du chlore pourrait inhiber la croissance des bactéries) jusqu’en haut en ajoutant :

de 1 à 8 morceaux de sucre roux bio (ou du blanc). Le sucre roux bio contient plus de sels minéraux et moins de composants chimiques que le blanc, il est donc à conseiller pour la préparation de la boisson aux personnes attentives à leur santé.. Certains utilisent aussi du sirop de canne ou du miel en remplacement du sucre. Ne pas remplacer le sucre par des édulcorants qui ne nourrissent pas du tout les grains. A la place du sucre certains mettent de la grenadine, de la menthe ou autre sirop. Il semble préférable, mais pas indispensable, de faire fondre le sucre avant de le rajouter. Mélanger bien l'eau, le sucre et les grains de kéfir dans un bocal. Plus on met de sucre, plus la boisson sera alcoolisée. (A noter : Les cristaux teintés par l'utilisation de sucre roux retrouvent rapidement leur blancheur d'origine lorsqu'on utilise à nouveau du sucre blanc.).

Un demi - agrume de préférence non traité après récolte, (bio ou bien lavé) tranché en quartiers ou rondelles : au choix : citron, citron vert, mandarine, orange ou pamplemousse, ou bien même kiwi, ananas, le kéfir aimant les milieux acides. Mettre la quantité équivalente au demi-citron. Peler les fruits qui ne sont pas bio !!! A défaut, un agrume traité pelé (dans ce cas, ne laisser que la peau blanche).

Une (ou éventuellement deux) variété(s) de fruits secs qui soient bien sucrés de préférence sans conservateurs : Mettre un morceau de fruit sec ou plusieurs petits fruits, c'est davantage pour un apport sucré que pour le goût qui transparaîtra peu : 2 figues séchées (le plus courant et très efficace), 10 raisins secs, des abricots, poires ou pommes séchés, (pruneaux ou dattes : mais ils laissent souvent de la saleté dans le bocal en se désagrégeant), ou fruits frais très sucrés : melon, pêche en gros morceaux (sinon ils fondent, c’est bon mais cela donne une odeur particulière). La fermentation est beaucoup plus active avec des figues qu'avec le sucre seul.
Certains ajoutent encore le jus d'un ½ citron. D'autres des feuilles de menthe. Certains mettent même des fraises (cela donne un kéfir rose et pétillant, avec un délicieux goût de fraise qui reste fidèlement), une moitié de pomme (pomme non - traitée, ou pomme pelée) etc.

Couvrir d’un linge aéré comme un tulle ou d'une gaze, laisser à température ambiante. (18 à 25°C.).

Placer le bocal, couvert d'un linge, avec un passe-thé (petite passoire à thé) ou dans une toile fine. Mettre le liquide dans une bouteille hermétiquement fermée. (On trouve en grande surface des bouteilles de limonade avec une fermeture hermétique et des bouteilles vides neuves dans les rayons "vaisselle").

Jeter agrumes et fruits secs. Rincer les grains. Il est important de rincer le ferment à chaque fois !

Vous pouvez le boire tout de suite ou le mettre dans une bouteille à capsule fermée et placée au réfrigérateur pour empêcher que la fermentation se poursuive. La fermentation commence à température ambiante les premières 24 h. La température est un paramètre à prendre en compte, l'eau de culture est entre 25-30°C donne d'excellents résultats. La fermentation rend le mélange pétillant. Attention l’ouverture peut être délicate (ça fait "pschitt" comme quand on débouche un cidre !). 24 h après on le place au réfrigérateur et il faut le consommer sous 24 ou 48 h, car après, quelque fois, le mélange tourne au vinaigre. Si on laisse à température ambiante la fermentation continue. (On peut booster le taux d’alcool et la pétillance en ajoutant une c. à c. de sucre. Le kéfir transforme le sucre en alcool. (Normalement, il ferait 0,5% d'alcool en moyenne...) La boisson kéfir ne se conserve pas très longtemps, c'est pourquoi il faut le préparer au fur et à mesure de vos besoins.

Ensuite ou bien on remet en route une nouvelle préparation de kéfir ou bien si on ne veut pas en refaire de suite, on conserve les grains de kéfir de fruits, après les avoir rincés, dans un petit bocal hermétiquement fermé dans de l’eau sucrée.

 


Les grains de kéfir aiment l'eau calcaire !

Avis à ceux qui ont bien du mal à faire se reproduire les grains de kéfir !

Voici une information importante qui peut expliquer le non développement des grains de kéfir que constatent certaines personnes. Des grains de kéfir « morts » ont fait l'objet d'analyses dans un laboratoire. Voici la conclusion : les grains de kéfir ne se multiplient pas et meurent si l'eau n'a pas un pH de 8,5 à 9. C'est le calcaire qui nourrit. Dans un article du forum de ce site Marie-Christine nous dit : "Je rajoute désormais un caillou (on peut rajouter des coquillages ou des coquilles d'oeuf) dans l'eau de préparation du kéfir."


 

Voici quelques suggestions qui vous permettront de varier vos préparations :

Mettre dans un bocal des grains, de l'eau et un fruit acide et un ou des fruits secs et du sucre (plus ou moins selon vos goûts et vos choix diététiques).

Au citron, la recette la plus traditionnelle : 1 citron tranché en quartiers ou rondelles et une figue.

Au citron vert : 1 citron vert tranché en quartiers ou rondelles et une figue.

A l'orange : 1/2 orange tranchée et une figue.

A l'orange sanguine : 1/2 orange sanguine tranchée et une figue.

Au pamplemousse (qu'il soit jaune, vert ou rouge) : 1/3 à 1/2 pamplemousse tranché et une figue.

A la mandarine : 2 mandarines tranchées et une figue.

Au jus de citron : le jus de 3 citrons et une figue.

Au jus de citron vert : le jus de 2 citrons verts et une figue.

Au jus d'orange : le jus de 4 oranges et une figue.

Au jus d'orange sanguine : le jus de 4 oranges sanguines et une figue.

Au jus de pamplemousse : le jus d'un pamplemousse et une figue.

Au jus de mandarine : Le jus de 4 mandarines et une figue.

Au jus d'agrumes : un mélange de jus d'agrumes variés et une figue.

Au cassis : 35 g. de cassis environ (frais ou décongelé), ½ figue, ¼ de citron. Cela donne une boisson colorée rose-rouge.

Aux framboises : Préparer un petit coulis de framboises (fraîches ou décongelées), rajouter ½ figue, ¼ de citron. Cela donne aussi une boisson foncée.

Préparation au thé : Vous pouvez utiliser n'importe quel thé. Etant donné la diversité des parfums existants vous obtiendrez des boissons très variées. Par ex. au thé à la bergamote, au thé à la framboise et pamplemousse, au thé au caramel,... Préparer la boisson en remplaçant l'eau par un thé refroidi préparé avec de l'eau et deux sachets de thé ou du thé en vrac filtré, rajouter un demi - citron coupé en morceaux et une figue. Préparation à la tisane ou fruisane : Préparer une tisane avec deux sachets de tisane, (par ex. tisane d'hibiscus ou fruisane pommes - cassis) ou faire une tisane avec des plantes séchées et laisser refroidir. Se servir de cette tisane en remplacement de l'eau, rajouter un demi - citron coupé en morceaux et une figue.

A la menthe : Plusieurs variantes : des feuilles de menthe fraîches, un demi - citron coupé en morceaux et une figue, ou bien un sirop de menthe (dans ce cas ne pas rajouter de sucre), un demi - citron coupé en morceaux et une figue, ou bien une infusion de feuilles de menthe, un citron coupé en morceaux et une figue.

Au jus de fruits : Remplacer l'eau par un jus de fruits : par ex. : du jus de raisins, rajouter un demi-citron coupé en morceaux et une figue.

A l'abricot frais : Mixer 3 ou 4 abricots frais dénoyautés, passer la préparation dans une passoire pour en récolter le jus, ou bien préparer un jus d'abricots dans une centrifugeuse. Ne pas mettre d'agrumes. Rajouter la figue.

A la mangue : Des tranches de mangue fraîche, 1/2 citron et de la figue ou mieux de la mangue séchée.

A l'ananas frais : Ne pas mettre d'agrumes mais une grande tranche d'ananas frais pelé, coupé en gros morceaux, l'ananas étant un fruit acide. Rajouter la figue ou mieux une tranche d'ananas séché.

Au sirop : Préparer une boisson au sirop (eau + sirop), cette boisson remplacera l'eau seule et le sucre. Rajouter un demi-citron coupé en morceaux et une figue. La variété des sirops commercialisés vont permettre de nombreuses préparations différentes (par ex. à la grenadine ou du sirop de fruits de la passion).

Cidre de kéfir :On peut fabriquer un genre de cidre en mettant les grains, une figue séchée, une rondelle de pomme séchée (facultatif) et éventuellement du sucre, si vous aimez les saveurs sucrées, dans un litre de jus de pomme (100 % fruits de préférence) ou obtenu à la centrifugeuse à partir de votre variété de pommes préférée. D'autres variantes sont possibles : par ex : 1/4 de litre de jus de pommes, 1 pomme entière découpée en quartier et 3 tranches de pomme séchée. Vous obtiendrez une boisson légèrement pétillante et mousseuse, très agréable et rafraîchissante.

A la noix de coco : De la noix de coco, un demi-citron coupé en morceaux et une figue. Pour les adultes on peut rajouter un peu d'alcool à base de noix de coco comme le Malibu.

 

Pour obtenir une boisson plus rafraîchissante encore, rajouter avant de servir quelques glaçons et mélanger au shaker ou bien décorer avec de la glace pillée par dessus.

Il est possible de faire des cocktails encore plus élaborés en rajoutant ou bien une boule de glace comme pour préparer un milk-skake (mixer le tout) ou bien un peu d'alcool (par ex. du rhum blanc, du Malibu, du gin, du Soho, du Picon, de la gentiane). Mélanger au shaker ou agiter avec une cuillère avant de servir.

Pour les plantes

La boisson kéfir de fruits, l'eau sucrée dans laquelle sont conservés les grains au repos au réfrigérateur et l'eau de rinçage des grains, peuvent servir à l'arrosage des plantes. Elles sont censées être bénéfiques pour les plantes et leur apporter robustesse et volume.

Conservation des grains

Attention ! Pour conserver longtemps vos grains veillez à ne pas pulvériser à proximité du bocal des produits ménagers, aérosols, bombes insecticides etc ! Evitez, de fumer à proximité des grains !

Si le kéfir "travaille", on aura très vite des grains en trop. Il semblerait qu'ils se multiplient davantage encore lorsqu'ils sont "cultivés" dans un récipient à large base. Il est intéressant de les conserver au lieu de les jeter. Lorsque les grains sont au repos, on les place au réfrigérateur dans de l'eau sucrée dans un petit bocal (par ex. selon la proportion suivante : en mettant 20 à 40 g. de sucre pour un litre d'eau). Le séjour au réfrigérateur ralentit tellement la fermentation qu'on conserve les grains frais de kéfir au réfrigérateur dans de l'eau froide sans problème. On peut changer l'eau de préférence tous les jours mais ce n'est pas indispensable.

Lorsqu'on a trop de grains, on peut créer "une sauvegarde" pour en avoir toujours en réserve si notre kéfir actuel venait à dépérir, à mourir ou cessait de se reproduire.

Il existe deux méthodes de conservation pour garder ses grains lors d'une absence prolongée : le séchage et la congélation.

Le séchage ou déshydratation

Avant d'être séchés, les grains doivent être soigneusement rincés et égouttés, de manière à enlever toute trace de sucre. On les pose de préférence sur une seule couche fine dans une assiette en plastique (pour qu'ils ne collent pas). Eviter dans de la vaisselle en porcelaine ou verre car le décollage en sera plus compliqué. Il ne faut pas huiler l'assiette.

Séchage à la température ambiante à l'air, dans la cuisine par ex.

On peut aussi les faire sécher au soleil. Le séchage va prendre quelques jours, compter à peu près une semaine en hiver et bien moins en été. On peut poser l'assiette en plastique avec les grains bien étalés, sur le chauffage central (position 30 à 40) pour une déshydratation rapide en 24 heures, ou sur un convecteur électrique (position entre 1 et 2), pour déshydrater les grains en 24 à 36 h.

Les grains vont se cristalliser et ressembler à des cristaux de sucre roux de canne. Les grains collent tant qu'ils ne sont pas complètement secs. Sur le plastique mou les grains secs se décollent tous seuls et ne sont pas abîmés. A partir de 500 g. de grains frais, on obtiendra environ 100 g. de grains séchés.

Ensuite on peut conserver ces grains dans un bocal de verre ou dans une boite hermétique ou dans du papier ou dans un sac de congélation qu'on peut souder au soude-sac, à l'abri de la chaleur et de la lumière pendant très longtemps (Un placard frais fait l'affaire, ou bien au bas du réfrigérateur). Les grains resteront actifs pendant un an ou plus.

Réactiver des grains secs :

Pour faire reprendre la pousse du kéfir, le réhydrater progressivement, d'abord faire tremper les grains à réhydrater 12 h. dans un tout petit peu d'eau tiède et sucrée (juste couverts), laisser reposer une journée puis le lendemain jeter cette eau, tamiser, et augmenter la quantité de liquide, (la doubler) et ainsi de suite et au bout de 3 ou 4 jours faire la préparation normalement.

La congélation

Le ferment supporte bien la congélation. On peut mettre des grains frais (non séchés) dans une boîte hermétique et les congeler, conservation environ 1 an. Il suffit de les laisser se décongeler à l'air ambiant pour s'en resservir.


Carte de visite